Lire et faire lire fait sa rentrée

Publié le 5 Janvier 2009

Lire et faire lire est un projet associatif qui est né il y a 10 ans sous l'impulsion de l'écrivain Alexandre Jardin. La ligue de l'enseignement ainsi que l'UNAF(Union nationale des association familiales) développent ce projet sur tout le territoire français. En Seine-Saint-Denis, c'est la FOL 93 qui se charge du dispositif depuis huit ans. En s'appuyant sur des liens transgénérationels entre les retraités et les enfants, lire et faire lire entend diffuser le plaisir de la lecture. Si le projet fonctionne c'est uniquement grâce à l'action de bénévoles de plus de 50 ans. Le dispositif s'adresse en priorité à des enfants n'ayant pas ou peu de rapports avec les livres ou de goût pour la lecture.

Des partenariats sont donc établis entre écoles maternelles, primaires, collège et bénévoles de l'association. Le 3 octobre 2008 s'est tenue la réunion de rentrée de l'association. Une constatation heureuse : ce projet fonctionne très bien, les écoles sont demandeuses et les enfants ravis. A tel point que certains bénévoles sont débordés par les besoins croissants des structures et des enfants.


La réunion de rentrée, 3 octobre 2008


La réunion a permis aux participants de l'association de redéfinir les contours de leur mission dans leurs rapport aux enseignants et aux programmes scolaires. Tout cela tient en une question : quel est l'apport du bénévole dans l'éducation de l'enfant ?

Réponse : Il travaille autour de la notion de plaisir complémentaire à celle d'apprentissage, laissée au soin des enseignants. Cette distinction est importante car l'enfant qui participe aux ateliers de Lire et faire lire ne doit pas avoir l'impression de « retourner en classe ». Et surtout il ne s'agit pas de percevoir les enfants en termes de « niveaux et de compétence ». L'enfant doit pouvoir se sortir des cadres parfois trop segmentants de l'école telle qu'elle est organisée.

Au-delà du rôle même des bénévoles, des reflexions se sont articulées autour de la méthodologie de travail et des outils du bénévole. Rendre l'enfant acteur de son éducation est un besoin essentiel. Une bénévole raconte qu'elle a demandé un jour à un public d'enfants un peu difficiles d'amener un livre qui leur plaisait à une séance. Une petite fille a amené « un livre qu'elle n'avait pas lu » et elles l'ont « lu ensemble », ce qui a manifestement « ravi » la petite fille.

Des experiences autour du théâtre ont également étés rapportées , en effet il permet une plus grande interactivité, un aspect ludique mais aussi une adaptabilité aux besoins de chacun. Une bénévole a expliqué que pour n'exclure personne, elle attribue les textes et les personnages en fonction des besoins de chaque enfant. Ainsi un enfant qui a du mal à lire n'aura que quelques mots à prononcer mais restera intégré à la lecture « avec les autres ».

Certains souhaiteraient un spectacle de fin d'année, pour clore leurs interventions dans les ateliers et montrer les progrès des enfants. D'autre sont plutot d'avis que « la plus belle récompense c'est lorsqu'un enfant, un ou deux mois après nous saute dans les bras en me reconnaissant ».


Pourquoi être bénévole à Lire et faire lire ?


Être bénévole à Lire et Faire Lire nécessite un engagement sur la durée (un semestre minimum voire au mieux une année scolaire). Il faut donc avoir une volonté forte pour s'intégrer à ce projet.

Une ancienne directrice de communication avoue avoir toujours eu un goût pour le social ainsi que pour le théâtre. C'est en élevant son petit fils de 4 ans, qu'elle considère comme très éveillé, qu'elle a eu le désir d'offrir quelque chose à d'autres enfants, d'être « un peu la grand mère de tout le monde ».

Une autre a eu le désir à sa retraite de faire « un petit quelque chose » en direction des enfants de son quartier. Pour elle, l'associatif a ceci d'important qu'il remet un cadre lorsque les repères sont effacés par la retraite. C'est tout à fait par hasard qu'elle a découvert l'association « sur une affiche chez Picard ». A présent elle remercie le projet pour « les rapports formidables que cela crée entre les générations ». Travaillant dans les collèges ZEP, cette ancienne juriste a trouvé dans les écoles des élèves qu'elles trouvent «  riche en imagination », « pertinents et impertinents ». Elle décrit avec le sourire un enfant qui lui aurait dit vouloir redoubler pour pouvoir rester avec elle. Elle raconte également comment un garçon ayant des difficultés importantes en lecture, a réussi a mieux lire grâce à Lire et faire lire et est devenu un des plus demandeurs de tout l'atelier.

Enfin une dernière bénévole encense le pouvoir formidable de la lecture. Car la lecture, nous dit elle, « c'est tellement important » et « si on peut donner un coup de pouce aux enfants pour qu'ils l'aiment c'est quand même formidable ». Pour elle, « on ne peut rien faire sans la lecture », c'est une arme, un outil de compréhension, un voyage à portée de main.

Riche de bénévoles concernés et passionnés, Lire et faire lire attaque donc une rentrée sur les chapeaux de roue. Le plaisir de lire n'est pas mort et il n'est pas prêt de disparaître.


Si vous êtes retraité ou responsable d'une structure éducative intéressée par le projet, vous pouvez contacter :

Stéphan BOURTAYRE à la Fédération des Oeuvres Laïques

119 rue Pierre Sémard – 93000 BOBIGNY

Tél: 01 48 96 25 29

 

 

Rédigé par fol 93

Publié dans #Lire et faire lire

Repost 0
Commenter cet article