"Clinamen" : « Des pratiques paysannes en bas de chez vous ! »

Publié le 30 Novembre 2012

ASSOCIATION AFFILIEE A LA LIGUE DE L'ENSEIGNEMENT-FOL 93


L’association "Clinamen" a pour but de dynamiser les territoiresurbains par des pratiques paysannes. À Saint-Denis, elle possède un troupeau de dix moutons broutant un peu partout dans le quartier Bel Air / Franc-Moisin

 

Ce jour-là, guidés par Simone Schriek et Valentin Charlot, membres de l’association "Clinamen", les moutons essayent de traverser le passage piéton sous le regard quelque peu surpris d’une automobiliste. Direction le pré des Ulysses, à côté de la Médiathèque, un terrain sur lequel les caprinés (sous-famille dont sont issus les moutons) sont "chargés" de tondre l'herbe. Le projet intitulé « Broute Saint-Denis » en accord avec la ville fait ruminer dur les moutons ! « Les crottes récoltées peuvent être répandues sur les terrains cultivés etfertilisent le sol », indique Simone. Un lieu ainsi entretenu par les moutons pour les moutons et les habitants !


Clinamen-les-moutons 2276bisSimone et Valentin, les bergers-cyclistes amènent le troupeau de moutons au pré des Ulysses.


Clinamen-les-moutons 2305bisPendant environ deux heures, les moutons broutent.

 

Des animaux qui paissent devant sa cité ou son immeuble, ça se voit. Depuis leur arrivée, ces animaux à toison laineuse et frisée attirent l'attention des enfants du quartier. « Très souvent, les enfants viennent nous aider en s’impliquant dans nos activités », raconte Valentin. Initiation au fauchage, à la mise en ballot, à la plantation, au repiquage, et autres gestes agricoles…  Les enfants apprennent en faisant. L’association essaye « à chaque fois de ne pas perdre de vue l’agriculture », en étant ni « une ferme pédagogique », ni « une ferme de spectacle », précise-t-elle. C’est plutôt, ajoute Simone, « une éducation par l’expérience » qui se transmet par « des savoirs oraux ». 


Clinamen-les-moutons 2270bisUn espace en bois de convivialité, construite par "Clinamen" et les enfants du quartier.

 

Le mouton, tisseur de lien social

Les adultes non plus ne sont pas insensibles à ceux qui de temps en temps bêlent en bas de chez eux. Mais, « ils sont plus dans l’échange, remarque "Clinamen".  À une journée fauchage où quelques adultes nous donnaient un coup de main, une Romnous a expliqué comment dans son pays on fauchait.  Ou encore l’autre jour, nous avons échangé avec un sénégalais qui avait lui-même un troupeau dans son pays. » Le but n’est pas seulement d’initier l’agriculture urbaine aux habitants du quartier, mais aussi de mutualiser les pratiques. « Le mouton est un médium pour des milieux culturels différents, explique l’association, […] Chaque jour, trois ou quatre musulmans nous ont ainsi demandé s’il était possible de céder un mouton pour la fête de l'Aïd. »

 

Les échanges sont donc riches avec les dyonisiens du quartier. Pour la jeune association "Clinamen", créée en février 2012, il est important de « partir du concret et du terrain » pour définir les projets, d’être « mobile » et d’être dans la tension d’ « un mode de vie agricole dans l’espace urbain ». Le 15 mars dernier, en partenariat avec la chaufferie de Saint-Denis (la Société de distribution de chaleur de Saint-Denis) qui accueille l'association sur son terrain, la bergerie des moutons est inaugurée.


Clinamen-les-moutons 2310Retour à la bergerie construite sur le terrain de la Société de distribution de chaleur de St-Denis.

 

Il est à noter que l'assurance APAC, proposée par la Ligue de l'enseignement-FOL 93 à ses associations affiliées, a joué un rôle bénéfique en apportant une solution adaptée pour un projet aussi hors du commun que celle de "Clinamen" et ses moutons.

 

CLINAMEN :

http://www.clinamencomptoir.tumblr.com

Crédits photo : Ligue de l'enseignement-FOL 93

 

 

Rédigé par FOL 93

Publié dans #Les associations affiliées

Repost 0
Commenter cet article