Objectifs du Millénaire pour le Développement : le lycée de Montreuil se mobilise

Publié le 26 Avril 2010


OMD montreuil10   

   Le lycée Jean Jaurès de Montreuil a organisé vendredi 7 mai une journée consacrée aux OMD, Objectifs du Millénaire pour le Développement, fixés par l'ONU en 2000. Rebaptisée « Osons! Montreuil Dénonce » pour l'occasion, cette journée d'information et de sensibilisation s'est articulée autour des huit thèmes choisis par l'ONU : préserver l'environnement, santé maternelle, pauvreté/faim... (voir encadré).

 

 


C'est quoi les OMD ?

 

  En 2000, 191 chefs d’État et de Gouvernement ont adopté à l'ONU 8 Objectifs de Développement du Millénaire (ODM) pour en finir avec la pauvreté dans le monde. Ils s'engagent à travailler ensemble pour atteindre ces objectifs d'ici 2015 .


 Les objectifs :


 1. Réduire de moitié l’extrême pauvreté et la faim.

2. Assurer la scolarisation primaire de tous les enfants.

3. Promouvoir l’égalité des sexes et renforcer la place de la femme.

4. Réduire de deux tiers la mortalité infantile.

5. Réduire de trois quarts la mortalité maternelle.

6. Stopper la propagation du sida, de la malaria et d’autres maladies.

7. Diminuer de moitié le nombre de personnes n’ayant ni source sûre d’eau potable ni sanitaires, et mettre fin à la déperdition des ressources naturelles.

8. Instaurer un partenariat mondial pour le développement : établir des relations commerciales et financières équitables, libérer les pays pauvres du fardeau de la dette et accroître l’aide au développement.

 

    Une telle initiative a pu voir le jour grâce à Anaïs, une lycéenne de terminale ES, écœurée par le manque de discussion autour de ces su jets sensibles. Son ambition : donner la parole aux jeunes, « Je voulais créer un évènement citoyen afin de rassembler et discuter autour de problématiques pour agir tous ensemble ». C'est avec l'aide de son lycée, d'associations et de partenaires qu' Anaïs a pu concrétiser son idée.

 

Invitée pour l'occasion, la LIgue de l'enseignement-FOL 93 a tenu à participer à ce projet collectif de    jeunes en collaboration avec le café « la pêche », en face du lycée, dont    l'animateur accompagne des Junior Associations (JA) de Seine-Saint-Denis    depuis plusieurs années. En tenant un stand de présentation de ses JA et en    accord avec le thème du jour, la Ligue de l'enseignement-FOL 93 s'est entre autre attachée  à    distribuer  des guides « Juniors actifs pour l'environnement ». Un livret qui    explique comment organiser son projet associatif en prenant en compte la    dimension environnementale (préparer un concert ou un voyage de manière   écologique par exemple). Avec la présence de deux Junior Associations   montreuilloises ce jour là, Educ'ation (aide aux enfants du mali) et les Fées   No Men (organisation de débats et mise en place d'un projet de solidarité   internationale sur la sensibilisation aux infections sexuellement   transmissibles), les élèves ont pu également se rendre compte des actions   concrètes d'une JA. En soutien à cette journée, les Fées No Men en ont profité  pour réaliser des interviews filmées de lycéens sur les infections sexuellement  transmissibles, en lien avec l'un des OMD (6. Stopper la propagation du sida,   de la malaria et d’autres maladies). Une vidéo qu'elles utiliseront pour   sensibiliser par la suite d'autres personnes dans le cadre de leur projet de   solidarité internationale.

 

Aux côtés de la FOL 93, d'autres acteurs ont animé le lycée tout au long de la    journée. Au programme : une exposition autour des OMD prêtée par l'ONU, un  atelier-discussion de l'association la maison des femmes de Montreuil, une   intervention du journaliste Ben Cramer spécialiste des questions   environnementales, des projections, des concerts... Des actions qui ont reçu   un accueil mitigé de la part des jeunes. Pour Emma, membre du conseil de la   vie lycéenne « pas facile de mobiliser les lycéens autour des OMD, le    développement durable est un sujet qui a du mal à intéresser ».Yasmina en    Terminal ES confirme, « le problème, c'est que c'est trop lointain pour nous,   on  doit déjà construire notre vie et notre avenir alors forcément, aider les   autres, ça nous paraît difficile. L'idéal serait de pouvoir allier l'intérêt   personnel et l'intérêt commun ». D'autres sont néanmoins plus réceptifs.  L'association la maison des femmes a mobilisé beaucoup de monde lors de  son  intervention. Présentes, quatre lycéennes de seconde qui ont participé à   cette animation juge l'exercice positif. Pour elles, ce genre de débat peut   ouvrir les yeux sur les discriminations et toucher les gens .Conclusion de cette  journée par Anaïs, « C'est en faisant de petites actions comme aujourd'hui   qu'on peut faire changer les choses. Et même si tout le monde n'était pas   toujours intéressé, on a quand même pu faire passer no

tre message ».

 

Blog des juniors associations

Blog de la ligue de l'enseignement-FOL93

Blog de l'évènement Osons Montreuil Dénonce

 

 

Rédigé par FOL 93

Publié dans #Les actions en commun - les réseaux

Repost 0
Commenter cet article